Famille

TPMA Formation utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation.

Les formations Famille

Intervenant : Michel Delage

Attachement et régulation des émotions dans la famille

La manière dont nous partageons les émotions entre proches est la base de nos constructions du monde, des rapports de sens dans lesquels nous nous inscrivons. C'est toujours dans l’intersubjectivité que nous régulons et mentalisons nos émotions. L'attachement apparaît alors comme au cœur de cette régulation et de cette mentalisation plus précisément, c'est dans la régulation des émotions que se construit l'attachement entre un enfant et sa ou ses figures de soins. C'est la qualité de l'attachement ainsi construit qui oriente ultérieurement la régulation des émotions entre proches.

 

1. Objectifs

2. Contenu pédagogique

3. Formateur

4. Demande de devis

 

Commandez le Mooc
Intervenant : Michel Delage
Intervenant : Huguette Desmet

L'agir pédagogique

La présentation du modèle des douze besoins psychosociaux a été réalisée par Jean-Pierre Pourtois. Il y a précisé les composantes essentielles du développement humain. Mais quelles sont les pratiques à mettre en œuvre pour répondre au mieux à ces besoins fondamentaux ? À chaque besoin, nous avons fait correspondre un courant de pensée pédagogique qui le satisfaisait au mieux. Pour chaque pédagogie, nous avons sélectionné quelques pratiques essentielles et les avons illustrées par de petites séquences vidéos. Les travaux scientifiques ont montré que plus les pratiques pédagogiques étaient variées mieux se développait l’enfant. Alors, diversifions-les pour, le plus et le mieux possible, répondre à ses différents besoins fondamentaux. Mais tout ceci sans pression, sans exagération et sans stress…

 

1. Objectifs

2. Contenu pédagogique

3. Formatrice

4. Demande de devis

 

Commandez le Mooc
Intervenant : Huguette Desmet
Intervenant : Jean-Pierre Pourtois

Le modèle des douze besoins psychosociaux

Le modèle des douze besoins psychosociaux fournit un tableau d’ensemble de diverses composantes indispensables au développement de tout individu : des enfants mais aussi des adultes. Il comporte quatre dimensions : affective, cognitive, sociale et de valeurs. À chacune de ces dimensions correspondent trois besoins. Ce modèle doit être considéré comme un outil de travail et de réflexion pour les parents, les praticiens et les chercheurs. Il permet de répondre à des questions telles que "Est-ce que j’éduque bien l’enfant dont j’ai la charge ?" "Est-ce que la société répond bien aux besoins de ses citoyens ?" Il importe de souligner que les réponses aux divers besoins sont corrélées entre elles. Ainsi, la satisfaction d’un besoin (par exemple affectif) aura un impact sur les autres besoins (par exemple cognitifs). Sachons aussi que si trop peu de satisfaction d’un besoin nuit au développement, un excédent de réponses est tout aussi néfaste.

 

1. Objectifs

2. Contenu pédagogique

3. Formateur

4. Demande de devis

 

Commandez le Mooc
Intervenant : Jean-Pierre Pourtois
Intervenant : Patrick Clervoy

La famille face à un événement grave

Lorsque l’on est confronté à un événement traumatisant, c’est en priorité vers la famille que l’on se tourne. 

Comment fonctionne la résilience individuelle et familiale ? Quel est l’impact du traumatisme sur la famille ? Quelles sont les conditions d’une résilience familiale ?

 

1. Objectifs

2. Contenu pédagogique

3. Formateur

4. Demande de devis

 

Commandez le Mooc
Intervenant : Patrick Clervoy
Intervenant : Jean Epstein

La famille en mutation

Il est courant et presque normal d’entendre régulièrement clamer haut et fort que la famille est en crise !
En tant que psychosociologue observant et étudiant l’évolution de ce qu’il est convenu de nommer "la famille", l’intime conviction de Jean Epstein en est tout autre.
Car, à la lumière de son travail, il ne peut que constater que la famille, loin d’être en crise, est avant tout (et très rapidement) en mutation. D’ailleurs, peut-on encore aujourd’hui parler de la famille, au singulier ?
Il serait plus juste d’en parler au pluriel, en ajoutant que, avant, la famille avait toutes les réponses alors que, maintenant, les familles ont toutes les questions !
D’où, de plus en plus souvent, un sentiment d’isolement, de dépassement voire d’incompétences ressenti par bon nombre de parents !

 

1. Objectifs

2. Contenu pédagogique

3. Formateur

4. Demande de devis

 

Commandez le Mooc
Intervenant : Jean Epstein
Intervenante : Fabienne Lhermet

Les "petites violences" du quotidien

La façon dont le parent s’est construit, en particulier au fil des interactions avec ses propres parents, et les tensions qu’il est amené à subir dans son quotidien se répercutent sur sa façon de se comporter envers ses enfants, notamment en se trouvant parfois dans l’impossibilité de répondre à leurs sollicitations ou en déchargeant sur eux les tensions accumulées. Porter à deux les responsabilités parentales signifie que chacun des parents pourra relayer l’autre en cas de besoin mais aussi permettre à l’enfant de ne pas être trop affecté par les inévitables « ratés » interactionnels parentaux.

 

1. Objectifs

2. Contenu pédagogique

3. Formatrice

4. Demande de devis

 

Commandez le Mooc
Intervenante : Fabienne Lhermet
Intervenante : Fabienne Lhermet

Devenir et être un bon père… "suffisamment bon"

La "capacité paternelle", entendue comme la capacité à investir et nourrir la relation à ses enfants et à porter avec sa compagne les différentes contraintes liées à la vie familiale, est le fruit d’un long cheminement qui commence durant l’enfance, se poursuit pendant la grossesse, se précise au moment de la naissance et dans les semaines qui vont suivre, puis se concrétise une fois confronté à la réalité de la vie de parent. Or, il peut arriver qu’une fois père, la tâche lui semblant tout à coup tellement compliquée, difficile ou contraignante, il désinvestisse son rôle ou, ne sachant quelle est sa place ni comment l’occuper, ne parvienne pas à l’investir.

 

1. Objectifs

2. Contenu pédagogique

3. Formatrice

4. Demande de devis

 

Commandez le Mooc
Intervenante : Fabienne Lhermet
Intervenante : Fabienne Lhermet

Le rôle du père dans la prise en charge de la dépression maternelle du péripartum

La dépression maternelle du péripartum impliquant d’un côté une mère qui a besoin d’une personne soutenante et empathique et de l’autre un bébé qui a besoin d’une figure d’attachement sécurisante et stable, le père semble tout indiqué pour avoir un rôle essentiel dans la prise en charge thérapeutique. Il devra néanmoins être fortement soutenu et valorisé dans ce rôle pour que ses propres ressources ne s’épuisent pas et pour que ses propres défenses ne le conduisent pas à aggraver l’état dépressif de sa compagne ou à insécuriser lui aussi l’enfant.

 

1. Objectifs

2. Contenu pédagogique

3. Formatrice

4. Demande de devis

 

Commandez le Mooc
Intervenante : Fabienne Lhermet